Grande vérité no. 2: La dépression et l'anxiété chronique sont répandues


De fait, nous savons maintenant qu'au cours de leur vie:

  • 17% des gens connaîtront la dépression;
  • 5%, l'anxiété généralisée;
  • 3-13%, l'anxiété sociale;
  • 1-2%, le trouble panique.

Autrement dit, il est fort probable que bien des personnes que vous connaissez seront un jour atteintes de maladies ou connaissent quelqu'un qui en sera atteint.

On sait aussi que la dépression, l'anxiété chronique et le trouble panique sont diagnostiqués chez environ deux fois plus femmes que d'hommes. On ignore si c'est simplement parce que les femmes ont des symptômes plus faciles à reconnaître ou si c'est parce que les femmes consultent plus souvent.

Même si ces troubles sont répandus, les personnes atteintes se sentent très seules. Rien n'est plus faux. Et parler de ce que vous ressentez avc votre médecin est la première étape vers un rétablissement.

Grande Vérité no. 3: La dépression et l'anxiété chronique peuvent être traitées


Parlez à votre médecn de tranquillité d'esprit

Chacun mérite la tranquillité d'esprit. De nos jours, il existe des traitements efficaces contre la dépression, l'anxiété chronique et le trouble panique. Ces traitements ont aidé bien des personnes à atteindre la tranqillité d'esprit. Il peut s'agir de psychothérapie ou de médicaments.

Comme chacun vit différemment ces troubles, les traitements doivent être individualisés.

Comment détermine-t-on le traitement approprié?

Vous devez d'abord parler ouvertement et franchement à votre médecin. Dire ce qu'on ressent à quelqu'un d'autre peut être difficile, mais n'oubliez pas que vous n'avez pas besoin de vivre avec les symptômes de la dépression ou de l'anxiété chronique. Après tout, votre médecin est là pour vous aider. Il a de l'expérience dans le traitement de ces maladies; il est prèt à vous guider vers la tranqillité d'esprit et il en est capable.

Voice quelques conseils sur la façon d'en parler à votre médecin:

  • Écrivez ce que vous sentez et ressentez pendant quelques semaines avant votre rendez-vous et apportez vos notes avec vous. Vos symptômes sont-ils continuels ou intermittents? Ces renseignements seront très utiles à votre médecin.
  • N'oubliez pas de décrire vos émotions quand vous lui parlerez de vos problèmes physiques, comme les maux de tête ou la nausée. Croyez-vous ne pas être dans votre assiette? Vous inqiétez-vous plus que d'habitude? Dites-le à votre médecin.
  • Amenez un ami ou parent pour vous aider à vous rappeler ce que vous vouliez dire ou simplement pour du soutien moral. Ce proche pourrait aussi donner des détails sur vos antécédents familiaux.
  • Si possible, écrivez d'avance vos questions sur la dépression, l'anxiété chronique, le trouble panique, les traitements disponible ou ce à quoi on peut s'attendre. Avoir des réponses à vos questions peut sûrement vous rapprocher de la tranquillité d'esprit.

Antérieure

Prochaine